Focus sur le calendrier de la vigne.

Si la plupart des amateurs de vin savent bien évidemment que Septembre est le temps des vendanges et attendent ce temps fort de l’Automne avec impatience ; le travail de la vigne ne se résume pourtant pas à un seul mois dans l’année. Bien au contraire, chaque période à son importance pour garantir la qualité de ce breuvage très apprécié …

Le travail de la vigne en période hivernale.

Pour le vigneron ou le viticulteur, l’année commence par l’un des grands temps forts de la culture de la vigne ; celui de la taille. A vrai dire, dans le jargon spécialisé, l’on parle de « faire pleurer la vigne ». Cela parce que qu’il s’agit là d’inciser le cep pour en faire perler quelques gouttes de sève, lesquelles ressemblent alors à des larmes. Une technique très utile pour contrôler la pousse des sarments (c’est-à-dire les nouvelles pousses) à venir.
En Février cependant, l’occupation principale des agriculteurs spécialisés dans la production de vigne est celle de la bouture. Par bouture, on entend le fait de prélever sur le cep quelques sarments âgés de 1 ou 2 ans, munis de 4 yeux et d’une longueur d’environ 20 ou 30 cm. Le haut de chaque serment devra être coupé en biseau, juste au dessus d’un œil. Par la suite, ces petits morceaux de vignes devront être plongés dans un mélange de terreau pour semis et de sable de rivière ; à placer à l’abris du gel et à maintenir légèrement humide. Ces plantiers donneront bientôt de nouvelles petites vignes qui viendront enrichir l’exploitation …

Le travail de la vigne au Printemps.

Si le mois de Mars annonce le Printemps, il est pour les travailleurs de la vigne le signal de départ du travail de labours. Une tâche visant à aérer et préparer le sol et à renforcer les racines des vignes déjà plantées. Et si cela peut paraître ardu et harassant, cet effort est pourtant fondamental.
En Avril cependant, une fois le labours effectué, il est important de veiller à la bonne croissance des sarments en les palissant, ce qui leur permettra de se renforcer.
Quant au mois de Mai et aux premières chaleurs, ils sont malheureusement souvent synonymes d’attaques de nuisibles sur les plants de vignes. Et c’est souvent à cette période qu’apparaissent certains champignons particulièrement coriaces. Or, qu’il s’agisse du Mildiou ou de l’oïdium, il est nécessaire des les prévenir via le labours effectué plus tôt, puis de les traiter à l’aide de pulvérisations visant à les neutraliser.

Culture de la vigne et période estivale.

Le mois de Juin est réputé pour sa douceur, laquelle entraîne la floraison des vignes. Puis l’apparition des toutes premières grappes. Lesquelles muriront durant tout l’Eté.
Par conséquent, en Juillet, viticulteurs et vignerons auront pour besogne principale la surveillance des plants, veillant à couper les sarments trop longs et à préserver la vigne des maladies.
Tandis qu’au mois d’Août, l’on pratiquera la « vendange verte », une démarche visant à réduire la production de raisins pour éviter d’épuiser la plante avant que les fruits ne parviennent à maturité. Cependant, en raison des fortes chaleurs inhérentes à la période, travailler le sol n’est pas recommandé.

La période automnale et le temps des vendanges.

Enfin, le moment tant attendu est arrivé ! Après une dure année de labeur, l’agriculteur peut enfin récolter le raisin tant attendu et ce, dès la mi Septembre. Pour autant, le travail n’est pas terminé. Car dès le mois d’Octobre, une opération très délicate débute, celle de la mise en chai des récoltes. Un moment réellement décisif et durant lequel l’on surveille avec attention le vin pour en contrôler la teneur en sucre et la fermentation alcoolique. Deux critères essentiels qui détermineront la qualité du vin obtenu.
Ce n’est qu’avec le mois de Novembre que l’effervescence autour de la récolte s’apaise … Petit à petit et en prévision de l’arrivée de l’Hiver, viticulteurs et vignerons protègent leurs ceps pour les maintenir au chaud malgré les gelées à venir.
Décembre sera consacré au repos de la terre tout autant que des hommes …

Ainsi, en matière de culture de la vigne, chaque jour compte et contribue à la saveur inégalable des grands cépages français. Chaque geste du cultivateur peut faire la différence dans ce travail de longue haleine.
Voilà pourquoi il est si important pour ce dernier d’être bien équipé, notamment pour réaliser le travail de labours qui peut se trouver grandement facilité par la possession d’un mini tracteur, outil idéal pour ameublir le sol sans trop de peine …

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.